Dernière production

Les films de l'e-mallette pédagogique

AU PIED DE LA LETTRE

(Volets 1 et 2)

Partenaires du projet : Délégation à la Danse, Direction Générale de la Création Artistique, La Belle Saison consacrée au jeune public entre juillet 2014 et décembre 2015, le Gymnase, CDC Roubaix et Le Cuvier, Centre de Développement Chorégraphique d'Aquitaine

avec le soutien de l'ONDA

"À l’origine, nous avions imaginé ces films comme un abécédaire des différentes étapes du processus de création pour le Jeune Public entre le chorégraphe et les danseurs.

L’idée était aussi d’utiliser le langage cinématographique pour dévoiler certaines facettes des deux créations chorégraphiques d’Au Pied de la Lettre.

Que l’objet filmique puisse être à la fois un moteur de réflexion, d’analyse ou de recherche pour l’utilisateur (enfant ou adulte) de cette e-mallette mais aussi la combinaison artistique des ressources de deux disciplines, permettant d’entrelacer les relations mouvement, temps, espace et corps.

Lors de chaque présence en résidence avec les chorégraphes, des mots choisis comme : rencontre, improvisation, exploration, construction, transmission, écriture, appropriation, interprétation… ont stimulé le regard filmique porté sur la danse en création.

Consciente d’arriver un peu comme une intruse sur ces temps de travail à trois et en huit-clos, j’ai cherché à orienter les images sur ces sensations de proximité et d’intimité pour que l’utilisateur de l’e-mallette puisse se sentir aussi dans la confidence de ces instants artistiques partagés.

La difficulté était d’être assez discrète pour que ma présence ne soit pas une gêne. Ce type de prise de vue peut être compliquée et inconfortable pour les artistes. Une caméra est là alors que le travail n’est pas terminé, elle enregistre tout, les mots, la fragilité de certains moments… Et pour celui qui filme, la discrétion n’est pas facile. Pour le son notamment, la caméra et le micro n’étaient pas forcément aux bons endroits lorsqu’il y avait une prise de parole ou de son intéressantes. 

Les films sont très courts (entre une et 3 minutes maximum), proposés et pensés dans le cadre d’un outil global de ressources pour le jeune public. 

Ces vignettes filmiques sont des fenêtres ouvertes sur des instants partagés, parfois ponctués de paroles des chorégraphes et des danseurs, ils peuvent refléter un instant de vie, de réflexion, de fatigue, de recherche, d’écriture… " Camille Auburtin

 

Les chorégraphes du premier volet : Michel SCHWEIZER et Anne NGUYEN

Les chorégraphes du second volet : Ambra SENATORE et LoÏc TOUZÉ

Production camillau 2015

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now